In Situ

Nadine Altmayer

Une oeuvre tissée sur-mesure

Nadine a une formation de licière, c’est-à-dire qu’elle tisse. Elle mélange des matériaux contemporains et variés (fils de fer, de lin, de caoutchouc) et des techniques ancestrales de tissage. Pour cette poutre métallique Eiffel, Nadine a choisi de créer une trame aérée, irrégulière et rigide sur mesure. Patinée en blanc, l’artiste a mélangé des pigments, des fils de fer et de lin. Le fer rouille, le tissage se tend et l’oeuvre vit avec le temps… un bonheur !

Contactez nous

Tanguy Tolila

Une fresque réalisée sur un pan de mur en hauteur

L'artiste illustre le mythe de Zeuxis, peintre antique qui peignait si bien que les oiseaux venaient picorer les raisins dessinés sur ses toiles. Réalisés à partir de matériaux de récupération, l'oiseau s'entoure d'une fresque noire, reprenant un mouvement et une grappe de raisins très suggestives. 

Contactez nous

Delphine de Luppé

Pastel grasse sur un pan de mur

Armée d'un pastel gras, l'artiste vient recouvrir la forme d'un volume d'architecture en cohérence avec son motif. Ce mur arrondi se retrouve ainsi entouré de voutes.

Contactez nous

Nadine de Garam

Un bronze sorti du mur

À partir d'un moulage en bronze d'une jeune branche, Nadine de Garam travaille le mur avec poésie et délicatesse.

Contactez nous

Marie-Claude Bugeaud

Un collage au plafond

Le collage est une pratique courante chez Marie-Claude Bugeaud. Souvent issus des chutes de ces recherches diverses, on le retrouve souvent dans ses tableaux, mélangé à sa peinture. Une forme, une vraie une délicatesse, un presque-rien qui change tout, un clin d’oeil…c’est avec beaucoup de poésie que Marie-Claude est venue déposée « juste un regard » sur ce plafond…

Contactez nous

Tanguy Tolila

Un Sopraporte explosif

Que pouvez proposer Tanguy Tolila comme intervention à un collectionneur napolitain ? Il choisit déjà un sopraporte, une tradition italienne de décor au dessus des portes. Le motif sera le Vésuve : volcan magnifique et fier qui fait face à Naples. La ligne fameuse de l’artiste, un graphisme simple, évident et équilibré, comme s’il avait toujours été là !

Contactez nous

Alexandre Benjamin Navet

Fresque à Saint Tropez pour l'hôtel Lou Pinet

Imaginez une grande salle de restaurant baignée de lumière et pensée avec goût par Charles Zana et un immense mur blanc. Nous avons proposé la réalisation d’une grande fresque par le génial Alexandre Benjamin Navet. L’artiste décide dans ces 6 panneaux de mélanger des vues de la ville et de l’hôtel, pin parasol, rocher, mer, etc. et des motifs forts d’ornements, coquillages et crustacés. Le tout dans une explosion de couleurs vives et chaudes, on s’émerveille !

Contactez nous

Tanguy Tolila

Une fresque dans un couloir 

L’artiste devait faire face à un couloir « qui tourne » sur lequel on ne peut donc rien accrocher. Il décide de réaliser pour ce couple passionnée par la mer et le Kenya les contours des 5 plus grands lacs kenyans. Toujours cette ligne, signature de l’artiste, des glacis de bleus très en nuances et de la simplicité pour ce couloir au bord de l’eau…

Contactez nous

Pola Carmen

Un trame, des lignes de fuites

Le travail de Pola Carmen est comme un cheminement : ses tracés, aux fins incertaines, avancent, hésitent, parcourent le mur pour créer une trame plus ou moins dense. « Possibles » est une réflexion autour du trait, lignes d’horizons qui relient les points de fuites, lignes de vies mêlées à la couleur. Pola Carmen nous ramène à l’essentiel de notre être, à nos certitudes. Elle nous invite à voir la beauté du monde dans sa complexe simplicité : des traits et de la couleur. 

Garance Vallée

Une mise en scène poétique 

Garance Vallée réinvente notre vision de l’architecture et de ses matériaux. Son inspiration est puisée des petits tropismes du quotidien jusqu’aux chefs d’oeuvres du modernisme des années 50’s et 70’s. L’artiste inscrit ici ses dessins dans une architecture existantes afin de créer des mises en scènes, petits théâtres du quotidien. Ses oeuvres sont ainsi sans limite et deviennent elles-mêmes des structures indépendantes qui s’approprient et modifient le monde qui les entourent.

Lili Delaroque

Une méditation en céramique 

Ses oeuvres en céramiques reflétent de la poésie de la nature et de la force de ses éléments, « La terre, j’aime me noyer dedans », nous dit-elle. L’artiste met en scène des sculptures de céramiques semblables à des colonnes de perles, dont fait partie La Canopée, comme un éloge à la grandeur des forêts. Elle puise son inspiration de la culture japonaise et notamment de l’esthétique du kanso à la forte spiritualité. 

Frédéric Heurlier Cimolai

Jeu de cache cache 

L’artiste joue à cache-cache avec le spectateur. Les formes se croisent, se recouvrent, se cachent, se montrent. Le jeu ne s’arrête jamais, Frédéric Heurlier Cimolaï veut perdre celui qui essaye de comprendre, car le but est là : se perdre pour mieux voir, mieux sentir. Selon où nos yeux commencent, on éprouve différemment, les formes, les traits et les couleurs. 

Laure Carré

La complexité du soi

Le collage-dessin de Laura Carré dégage une forte énergie. Son travail témoigne de la liberté, de l’énergie de vivre et de la complexité du soi. Rêves, innocence, douceur, mais aussi réalité et maturité circulent à travers ses traits de crayon.