Voyage artistique

Voyage artistique

 

 

 

La nouvelle est tombée il y a quelques jours, les États-Unis vont, enfin, rouvrir leurs frontières après vingt long mois d’isolement. Pour l’instant pas de date fixe, mais les rumeurs courent et l’on devrait pouvoir traverser l’Atlantique d’ici au 15 novembre, juste à temps pour aller fêter Thanksgiving et le début de l'hiver américain. On ne pensait pas que ce pays nous aurait autant manqué et pourtant, chacun rêve des balades automnales à Central Park, de road-trip sur la “Road 1” qui longe le Pacifique, du kitsch de Vegas, des paillettes de Los Angeles ou des paysages lunaires de la Monument Valley. Nous, nous rêvons des musées, des collections privées, des fondations, des foires d’art que nous allons bientôt pouvoir retrouver ! Petit tour d’horizon et sélection pour notre wish list arty et américaine.

 

 

IN AMERICA: A LEXICON OF FASHION, Metropolitan Museum of Art

 

 

Chaque année le Met propose de nombreux événements passionnants pour son calendrier d'automne, dont une exposition en deux parties, d'une durée d'un an, sur la mode, organisée par le Costume Institute. La première partie, inaugurée en septembre à l’occasion du Met Gala, s'inspire de la conception d'une courtepointe en patchwork, composée de cent ensembles différents, disposés en rangées et en colonnes dans l'exposition. Chaque ligne est destinée à représenter un aspect différent de la mode américaine.  Les créations mettront en valeur un éventail large et diversifié d'artistes du milieu, les nombreuses pièces s'assemblant pour créer un vocabulaire commun global.

 

 

JOAN MITCHELL, San Francisco Museum of Modern Art

 

 

Organisée en collaboration avec le Baltimore Museum of Art, cette rétrospective réunissant  quatre-vingts toiles vibrantes de force et de couleurs, voyagera également à la Fondation Louis Vuitton à Paris dans quelques mois. L’occasion d'apercevoir "Sans Neige", une œuvre de trois panneaux de plus de cinq mètres de haut qui n'a pas été exposée depuis les années 1970.

 

 

JASPER JOHNS: MIND/MIRROR,

Whitney Museum of American Art et Philadelphia Museum of Art

 

 

Jasper Johns : Mind/Mirror est la rétrospective la plus complète jamais consacrée à l’artiste. Comprenant ses œuvres les plus emblématiques ainsi que de nombreuses autres présentées pour la première fois, elle offre à voir une large sélection de peintures, dessins, gravures et sculptures de 1954 à aujourd'hui. Le tout réparti sur deux sites : au Whitney et au Philadelphia Museum of Art, deux institutions avec lesquelles Johns entretient des relations de longue date. Cette structure double unique s'inspire de la fascination de l'artiste pour les miroirs et les doubles, de sorte que chaque moitié de l'exposition fait écho et reflète l'autre.

 

VASILY KANDINSKY: AROUND THE CIRCLE, Guggenheim Museum

 

 

Dans cette exposition, l'œuvre de Kandinsky est présentée dans l'ordre chronologique inverse, on commence par les peintures de la fin de sa vie et on remonte le long de la rampe en spirale du Guggenheim. Il ne s’agit pas d'un chemin fixe allant de la représentation à l'abstraction, mais plutôt d'un passage circulaire traversant des thèmes persistants centrés sur la poursuite d'un idéal dominant : l'expression spirituelle. Ce que Kandinsky appelait la "nécessité intérieure" et qui fut l’un des principes directeurs de sa vie et de son œuvre.

 

ART BASEL MIAMI, Miami, Floride

 

 

Pour sa première édition physique depuis 2019, Art Basel Miami réunira 254 exposants, soit à peu près le même nombre de galeries que lors des années pré-pandémiques. La foire retournera dans son lieu traditionnel, le Miami Beach Convention Center, et se déroulera du 2 au 4 décembre, avec deux journées d'avant-première les 30 novembre et 1er décembre. Réunissant des galeries de 36 pays, cette édition de la foire compte 43 nouveaux participants, dont First Floor Gallery Harare du Zimbabwe, Southard Reid de Londres, Proyectos Ultravioleta de Guatemala City, Daniel Faria Gallery de Toronto, Pequod Co. de Mexico City, et Nicola Vassell and Housing, tous deux de New York. On profite de ce voyage arty pour découvrir des foires présentant des artistes plus jeunes et plus émergents comme Nada Miami et Volta Miami.

 

 

 

THE RUBELL MUSEUM, Miami

 

 

La collection des Rubell naquit de leur passion commune pour l’art, de leurs relations avec des artistes et surtout, de leur instinct. Ils commencèrent à collectionner il y a 54 ans, lorsque Don était à l'école de médecine et que Mera enseignait à Head Start. Le couple acquerra sa première œuvre après la visite d’un studio et ne put le faire qu'en payant selon un modeste plan de versements hebdomadaires. Depuis cette première acquisition en 1965, ils ont constitué l'une des collections d'art contemporain les plus importantes et les plus vastes au monde, qui comprend aujourd'hui 7 200 œuvres de plus de 1 000 artistes. La collection se distingue en outre par la diversité et la répartition géographique des artistes qu'elle représente. En 1993, ils décident d’ouvrir la Rubell Family Collection/Contemporary Art Foundation dans le quartier de Wynwood à Miami, ce lieu pionnier devint un nouveau modèle de partage de collections privées avec le public et a stimulé le développement du quartier comme l'un des principaux quartiers d'art et de design des États-Unis.

 

 

 

 

LA CHINATI FOUNDATION, Marfa, Texas

 

 

La Chinati Foundation est un musée d'art contemporain créé par l’artiste Donald Judd en 1987, qui occupe un vaste terrain de 140 hectares à la périphérie de la ville de Marfa, au Texas. Judd a quitté New York pour s'installer à Marfa en 1971 et a commencé à acheter des maisons et des terrains dans la ville pour créer le terrain de jeu artistique et l'espace d'exposition de ses rêves. Au cours de ses séjours à Marfa, ses œuvres prirent pris de l'ampleur, ses installations occupant parfois des pièces entières - et lorsque les pièces n'étaient pas assez grandes pour accueillir ses idées, il construisit ses sculptures à l'extérieur. Cette fondation repose sur les idées Donald Judd et l'accent est mis sur les liens inextricables qui unissent l’art à son territoire.