Le monde nouveau de Charlotte Perriand

Le monde nouveau de Charlotte Perriand

Charlotte Perriand a traversée le siècle ! Elle nait à Paris le 24 octobre 1903 et meurt à Paris le 27 octobre 1999 ! Et quelle vie !
Charlotte Perriand est architecte, désigner, urbaniste, photographe... "Me définir, c'est me limiter" nous confie-t-elle!

Formée aux arts décoratifs, elle pense ses aménagements, objets, espace, mobiliers, comme un tout, en jouant des symbioses entre l'intérieur et l'extérieur ! Elle incite au rêve et c'est réussi ! on rêve d'emménager dans "sa maison au bord de l'eau" (1934) : sur pilotis, "les pieds" dans  la fontaine de la fondation, comme si elle avait été conçue pour y rester ! L'espace est réduit mais il s'organise autour d'un patio chaleureux et cosi. "Rien n'est dissociable, ni le corps de l'esprit, ni l'homme du monde qui l'entoure, ni la terre du ciel." Elle regarde le monde "l'œil en éventail" pour s'en inspirer.

Toutes les  galeries (de 1 à 11) sont mobilisées pour nous faire découvrir l'inventivité et l'élégance de son mobilier : ses fameuses bibliothèques, ses tables en bois, ses tabourets, les  chaises iconiques... Le tout agencé en salon, bureau, chambre, studio d'étudiant, refuge de montagne, maison de thé et chalets... Le tout bien organisé et fonctionnel.

Dans sa démarche , elle est souvent épaulée par Pierre Jeanneret, le Corbusier et Jean Prouvé pour transformer le quotidien et le rapport à la nature et aux autres. Ils réinventent un véritable art de vivre, "l'art d'habiter". L'exposition nous présente son oeuvre dans un ordre chronologique et on y croise tous les grands maîtres de son époque :  tableaux, tapis et sculptures de Fernand Leger et de  le Corbusier,  de Picasso et Soulages, des mobiles de Calder et des bronzes de Henri Laurens des bas reliefs de Delaunay... C'est un vrai bonheur !

On découvre ses talents de photographe ; sans vraiment la connaître, cette femme respire la joie et l'énergie de vivre.

"L'art est dans tout : dans un geste, un vase, une casserole, un verre, une sculpture, un bijou, une manière d'être..." Une philosophie qui pourrait bien être celle de cette jolie maison d'art... Celle d'Amelie !

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire