Jean-Michel Basquiat

Jean-Michel Basquiat

Dernière balade estivale

D’où vient la peinture et les inspirations de Jean-Michel Basquiat ? De son histoire évidemment. Mais également dans le vocabulaire pictural de 3 grands maîtres de l’art moderne : Matisse, Picasso et Twombly. 

« Basquiat Remix » est le nom de l’exposition à la fondation Lambert qui a pour ambition de montrer ces influences.

Jean-Michel Basquiat a bouleversé le monde de l’art dans les années 80 par l’audace de sa nouvelle manière de peindre et de traiter le sujet du métissage culturel à travers des références de tout temps et de tout horizon. 

Ses références il les puisent notamment et explicitement (il a fait un portait de Picasso ou écrit de façon obsessionnelle et répétitive « Matisse » sur une toile) auprès de ses pairs du XXème siècle :

  • Des couleurs primaires et vives, comme on peut le voir dans un parallèle entre un visage de Picasso et une de ses toiles  

  • Un trait brut, simple, essentiel et énergique, comme le montre le visage à lunettes hésitant de Matisse ou les Ficus de Twombly 

  • La fragmentation des sujets et le traitement des visages, comme chez Matisse et Picasso 
  • Le recours à l’écriture comme support et soutien de sa peinture, comme chez Twombly

  • La mise en place d’un vocabulaire picturale loin des critères académiques de l’époque, comme les deux peintures représentant des Chèvres le soulignent 

Retrouver de l’énergie pure dans le dessin, sa spontanéité, faire vivre le motif avec sa naïveté, ses imperfections et ses accidents.

L’exposition est assez courte et présente essentiellement des œuvres sur papier que l’on découvre pour beaucoup pour la première fois.

Fondation Lambert jusqu’au 29 septembre

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire