Il était une fois SoL Lewitt

Il était une fois SoL Lewitt

L'artiste américain est né en 1928 et mort en 2007. 

Mobilisé pendant la guerre de Corée pendant plusieurs années, il découvre les pays d'Asie dont le Japon dont il rapportera une belle collection d'estampes (que la collection Lambert a d'ailleurs montré en 2001).

A son retour de mobilisation en 1952, il devient réceptionniste au MoMa à NY et fait la connaissance des jeunes artistes de l'époque comme Robert Ryman ou Dan Flavin. Tous suivent le même objectif : trouver de nouvelles façons de penser l'art, celle où l'idée prévaut. 


Sol Lewitt développe assez vite son vocabulaire où le concept prédomine ; le résultat pictural n'est qu'un «bout » du processus de création. Sa méthode est un processus organisé, répétitif où la couleur et la forme sont des outils. Il revendique des inspirations diverses, des artistes de la Renaissance italienne comme Giotto, les séries de photographies séquentielles de Muybridge ou encore les musiques sérielles de Bach. Sa démarche est proche de certaines de ses contemporains comme Donald Judd, Frank Stella ou Dan Flavin. 

Nous découvrons son oeuvre in situ à la Fondation Lambert où l'oeuvre est selon lui que un « indice de l'idée » qu'il souhaite mettre en place. 

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire