La BRAFA 2019

La BRAFA 2019

Le week-end dernier Bruxelles s'est transformée en plaque tournante de l'art contemporain en Europe avec l'édition 2019 de la BRAFAPlus grande foire alliant art contemporain et d'antiquité en Europe, elle a accueilli plus de 66000 visiteurs et 130 galeristes.

C'est une des seules foires qui associent autant l'art contemporain que les antiquités, et tout le monde semble aligné : l'association est parfaitement réussie cette année.

La BRAFA est de plus en plus appréciée puisque le spectre de l'offre des exposants est très large. Les collectionneurs et le chaland ne sont pas impressionnés par son un côté élitiste comme certaines foires d'art contemporain.

 

D'ailleurs, le principe de la BRAFA est d'écouter son coup de cœur, comme le confirme Dominique de Villegas, directeur de la maison de vente éponyme. 

« Le principe, c'est vraiment de se faire plaisir. Le voir comme un placement, ça me dérange un parce qu'un placement, c'est quelque chose qui est derrière un coffre-fort ou sur un écran d'ordinateur, on ne peut pas le voir. On peut voir des courbes monter et descendre mais ce n'est pas très intéressant tandis qu'une œuvre, on peut en profiter. Dans ce cas, je dirais que l'investissement, il est rentable en termes de plaisir ».

 

Cette année la BRAFA a mis à l'honneur les artistes Gilbert et Georges avec des oeuvres comme the 'JACK FREAK PICTURES' (2008), 'LONDON PICTURES' (2010), 'SCAPEGOATING PICTURES' (2013) et 'BEARD PICTURES' (2016).

 

Si notre plus gros coup de coeur est remporté par Simon Hantai, nous y avons découvert un tableau de Paul Delvaux qui n'avait pas été vu depuis 40 ans. 


Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire