Seriez-vous capable d’investir dans un tableau fait par intelligence artificielle ?

Seriez-vous capable d’investir dans un tableau fait par intelligence artificielle ?

En fin d'année dernière, un drôle de tableau a été vendu chez Christie's pour la coquette somme de 430 000$.

Pour la première fois une oeuvre  non réalisée par la main de l'homme a été vendue aux enchères. 

 

Sa signature ? Une formule mathématique. Qui se cache derrière cette nouvelle forme d'art ? Le collectif français OBVIOUS dont la  ligne directrice est de faire connaitre les possibilités créatrices de l'intelligence artificiel dans le domaine artistique. Ils sont 3 chercheurs (ou artistes ?) et tentent d'innover dans un secteur plutôt très conservateurs. 


Mais alors, comment cela fonctionne-t-il ? Le pilier du projet : un algorithme. « Même si l'algorithme crée l'image, c'est nous qui avons l'intention », explique l'un des chercheurs. « On s'en sert comme d'un outil, très puissant, avec peut-être une forme de créativité. Mais ceux qui ont décidé de faire ce sujet, c'est nous. Ceux qui ont décidé d'imprimer sur de la toile, la signer d'une formule mathématique et de mettre un cadre en or, c'est nous ». 

Le collectif apprend à des réseaux de neurones artificiels (GAN) à générer des tableaux, les premiers créés sont pour la plupart des portraits plutôt classiques de type portrait de maître du 18ème siècle. L'algorithme est alimenté de dizaine de milliers de portraits peints entre le 14ème et le 19ème siècle que la machine (disons la machine A) analyse et classe selon leurs caractéristiques. Ensuite à partir d'une formule mathématiques que le collectif transforme en code, il donne un ordre à l'algorithme qui va générer une peinture en partant de ses "connaissances". Une autre machine (la B) a pour but de découvrir les différences entre l'image générée et les images initiales. Tant que la machine B arrive à identifier les différences, la machine A continue de générer de nouvelles proposition jusqu'à ce qu'elle parvienne à "berner", à tromper la machine B. Il a fallu environ 6 mois pour arriver à générer le premier tableau !

 

Découvrez le collectif et une présentation vidéo de ces nouveaux artistes.  

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire