La lumière et la couleur

La lumière et la couleur

Le graphiste utilise la couleur, cette composante de la vision, comme un outil fondamental, puissant et complexe.

La couleur lui permet de jouer avec la perception qu'en fait le cerveau en s'adressant aux émotions et à la raison de celui qui regarde. La charge du symbolique étant propre à chacun selon sa culture. 


La lumière en quelques mots : nous voyons grâce à la réflexion de la lumière dite "blanche" sur les objets ; la lumière blanche étant composée de toutes les couleurs existantes. Lorsque nous regardons un objet, la couleur qui nous est renvoyée est la seule qui n'est pas absorbée par l'objet. 
La rétine de l'œil est composée de deux types de cellules photosensibles : 
les bâtonnets qui perçoivent la lumière, les cônes qui perçoivent la couleur.

 
La lumière en terme physique : la lumière est une onde. Les couleurs sont issues de la décomposition de la lumière blanche ; ainsi chaque couleur correspond à une longueur d'onde électromagnétique différente qui est comprise entre 400 nanomètres pour le violet et 700 nm pour le rouge. 
Le cercle chromatique : on ordonne les couleurs autour d'un cercle dans l'ordre des couleurs de l'arc en ciel : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet. Les couleurs primaires sont celles qui ne peuvent pas être obtenues par mélange : le bleu, le rouge et le jaune.

 

Si on ajoute de la lumière à l'addition des couleurs primaires on obtient le blanc.
Si on soustrait de la lumière à l'addition des couleurs primaires on obtient du noir. 
Claude Monet le résumait ainsi : " Le peintre ayant sur sa palette des couleurs, peint de la couleur, c'est tout simple..."

 

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire