Art et voyages en France

Art et voyages en France

 

Déconfinement + beau temps + mois de juin = une envie soudaine de quitter Paris !

Et oui, le ciel s’éclaircit enfin sur notre doux pays et l’appel d’une petite escapade sur les routes françaises se fait de plus en plus fort. Voici notre top 5 des plus belles expositions du moment à découvrir aux quatre coins de l’hexagone. De quoi alimenter votre programme du mois prochain...

 

"Jeff Koons" au Mucem, à Marseille

 

 

Qu’on l'encense ou qu’on l'exècre, Jeff Koons ne laisse pas indifférent. Immanquable lors d’un week-end marseillais : un passage au magnifique Mucem, emblème culturel en bord de mer. Baignées de lumière méditerranéenne, les œuvres pleines d’humour de l’artiste américain provoquent, interrogent et détonnent. Associées à une sélection d’objets des collections d’Art populaire du musée, les sculptures surdimensionnées et acidulées prennent une autre tournure teintée de poésie. Face au si célèbre Balloon Dog, on s’étonne même de ressentir un peu de nostalgie, comme si, le temps passant (et aidant), on apprenait enfin à apprécier ce témoin de la pop culture et du début des années 2000. 

 

 

 

La Mer imaginaire, fondation Carmignac à Porquerolles

 

 

On continue notre Grand Tour du sud en longeant la mer jusqu’à la petite île de Porquerolles qui accueille cet été une magnifique exposition curatée par le chercheur américain Chris Sharp, réunissant une trentaines d’artistes et une pluralité de médiums quasi-infinie. Le thème ? La mer. On aborde nos rapports, sa fragilité, ses mythes, ses légendes au travers d’une fontaine aux cents poissons de Bruce Nauman, d’une grotte labyrinthique réalisée par Miquel Barceló, d’éponges surréalistes bleues d’Yves Klein, d’un homard géant de Jeff Koons (encore lui !), de coquillages intrigants de Jennifer J. Lee et de poissons fascinants d’Allison Katz.

 

Zao Wou-Ki « Il ne fait jamais nuit », Caumont Centre d’Art à Aix-en-Provence

 

 

On quitte la mer pour les terres provençales, la garrigue, les lavandes du mois de juin, les champs de coquelicots et cette lumière si particulière qui inspira Van Gogh, Cézanne, De Staël et Vasarely, mais aussi Zao Wou-Ki, peintre chinois arrivé en France en 1948. Cette mini-rétrospective est entièrement tournée autour de la lumière justement. Chronologiquement on découvre une centaine de toiles, d’encres et surtout quelques très méconnues aquarelles réalisées dans le Luberon où le peintre séjourna chez le couturier Emanuel Ungaro. Un coup de cœur.

 

 

Côté Jardin, au Musée des Impressionnismes de Giverny

 

 

L’occasion d’une petite promenade bucolique au côté de Renoir, Monet, Pissarro, Bonnard ou Caillebotte. Cette exposition offre une double parenthèse printanière où l’on ne sait si l’on préfère profiter des véritables jardins luxuriants ou de leurs répliques impressionnistes et nabis.

 

 

 

Colors au Tripostal de Lille

 

 

Nous vous parlions il y a peu, dans l’une de nos balades, du Tripostal de Lille, lieu culturel et avant-gardiste qui organise régulièrement des expositions pointues et originales. La dernière en date, intitulée “Colors” ne fait pas exception. L’idée folle des curateurs ? Inviter le spectateur à entendre, à sentir et ressentir les couleurs comme jamais auparavant. Au travers d’installations immersives et dynamiques la couleur est associée à des sons, des lumières, des sensations. Une exposition ludique et rafraîchissante qui vaut le détour.

 

Laisser un commentaire

* Nom :
* Email :(non publiée)
   Website: (Url du site http://)
* Commentaire